14 octobre 2008

Photographe ou photogeek

Avez vous assisté à l'énorme buzz autour du nouveau Eos 5D de Canon. Des mecs ont passé des mois à se demander quel nom il allait porter (3D, 7D, 5DMarkII) quel résolution il allait avoir (16Mp, 24 ), s'il sera meilleur que le Nikon, s'il fera la vaisselle et pourra recevoir les mails. Canon, la technique commence à être rodée, a laissé filtrer de vraies fausses informations, régulièrement pendant pratiquement 1 an. Et à chaque news, les bloggers et autres rois des forums se mettaient à baver (pour ne pas être plus vulgaire !) en imaginant le futur animal. Fin septembre, les caractéristiques de l'engin ont enfin été dévoilées (voir ici), il a l'air pas mal du tout, le problème c'est que les gars ont tellement fantasmé sur l'engin idéal qu'ils sont déçus des caractéristiques du nouveau boîtier.
Au temps de l'argentique, le bon vieux temps pour les dinosaures (une espèce presque éteinte), les boîtiers changeaient tous les 5-6 ans, les plus chers coûtaient environs 3000€ et pour être réducteur, ils avaient l'avantage d'être plus costauds et d'enrouler le film plus vite que les autres. Les EOS1 ou 3 et autre F5 étaient des bestiaux increvables. Aujourd'hui la technologie fait de grands pas en avant chaque mois ou presque et les gammes de boîtiers sont changées, non plus tous les 6 ans, mais tous les 2 ou 3 ans au maximum. Ce n'est plus seulement la vitesse, le viseurs, l'autofocus qui changent mais la qualité même de l'image, par le biais de la résolution du capteur, de sa dynamique, de la qualité du rendu des couleur, l'électronique embarquée, etc... N'imaginez pas revendre à bon prix votre "vieux" boîtier, il est dépassé (c'est en tout cas ce que veux faire croire le fabriquant). Coté logiciels, c'est la même popote, Adobe sort un Photoshop par an, Lightroom, DxO, Aperture, iView devenu Expression Media depuis qu'il a été racheté par Microsoft.

Le photographe des années 2000 se doit donc d'être à la pointe de la technique s'il veut être compétitif, il doit acheter ci, faire ça, par exemple ce nouveau Canon à 21 million de pixels. Avec 12 milions, le format natif d'un capteur permet déjà de faire des doubles pages sans avoir à interpoler, en tirant un peu sur les fichiers, les tirages de 100x150 cm sortent parfaitement. Les magazines vont-ils devoir augmenter la taille de leurs pages pour pouvoir faire rentrer les images du 5DmkII ?
En l'an 2000, les photographes ne font plus que des séquences et choisissent ensuite la bonne photo. Une anecdote au passage, pour une régate, j'ai embarqué aux cotés d'une "photographe" de Ouest France. Elle faisait des séquences de tout et de rien, elle trierait plus tard. En rentrant au port, elle a fait une séquence des petites maisons et du clocher de l'église. Avant de rentrer à la rédac, elle devait aller photographier les chalutiers au port, car au cas où l'un d'eux ferait naufrage durant l'hiver, ils auraient la photo en stock nous a t-elle dit (elle n'a pas précisé si elle expliquait aux pêcheurs pourquoi elle prenait les bateaux en photo) ... Une info pour les fans de séquence, le nouveau Canon filme en full HD, vous pouvez aussi acheter une camera Red qui shoote 30 im/s en 12Mpixels.
De nos jours, quand on va sur un forum de photographie, les mecs parlent de résolution, de bits, de filtres passe bas, d'équations complexes pour expliquer pourquoi un full frame donne un flou plus joli à pleine ouverture qu'un petit capteur, passent des semaines à comparer la qualité d'images de tel et tel boîtier.
Les photographes sont devenus des geeks, à l'image de ces informaticiens qui chopaient jamais une meuf dans les films et séries de ma jeunesse. Comme l'a fait remarquer le photographe de voile Thierry Seray il y a quelques temps sur Tendance Bleue, les photographes ne seraient ils pas devenus les marionnettes des directeurs marketing ? Il semblerait qu'avoir un boitier récent et en parler soit aujourd'hui devenu plus important que de shooter de belles images ...
De mon coté, à partir du moment où mon matos m'apporte une excellente qualité d'image et des clients satisfaits, je suis heureux. Pour répondre à la question d'un lecteur posé avant l'été, j'utilise un caisson Aquatech, j'en suis très content, en revanche, son poids est un handicap sérieux quand on reste longtemps à l'eau, sans parler du poids des bagages dans l'avion.
Aller, il est temps de lâchez cet écran d'ordinateur, je vous laisse avec une petite image de lignes de houle jusqu'à l'horizon. Je l'ai prise avant de courir comme un dingue, la planche sous le bras, pour voir ce qui se trouve en bas de la falaise.

9 commentaires:

Sylvain a dit…

Merci pour la reponse.
Alors elle etait comment cette session ?

Kristen Pelou a dit…

pas mal du tout cette sess.
Jolies les photos au Lomo sur ton blog (http://escale-austral.blogspot.com/). Ca donne presque envie de refaire du film et des traitements croisés... Un petit parfum d'authentique.

tisto a dit…

C'est clair : il faut se concentrer sur l'image, le cliché en lui même, l'ambiance qu'il génère... Je suis passé par ce stade de la conquête technologique permettant d'accéder au must en terme de qualité... Et en fait, après avoir possédé un boitier pro pdt 5 mois (déjà mort, je suis un vrai chat noir), j'ai retrouvé depuis cet été mon 30D et je me suis rendu compte que le principal était de s'appliquer sur la prise de vue et l'exposition plutôt que sur le matos en lui même ! (mais si j'avais une meilleur rafale en aqua, j'aurai un pourcentage de photos réussites bien supérieur !!)

Bloganono a dit…

Salut,
le matos n'est qu'un outil et non pas une finalité. Trop de gens avec du matos pro produisent des images sans aucun interêt.

J'ai fais mes études dans la photo et suis même diplomé (ça me fais une belle jambe) et même si aujourd'hui je ne gagne pas ma vie avec la photo, je pense avoir quelques connaissances... et pourtant me fou éperdument du matériel.
J'aime faire des images, mais je n'aime pas particulièrement les appareils photos.
Le pire c'est que cet exemple est représentatif de nos société. Une course à la technologie (souvent justifié par le marketing) au détriment du résultat.

ju cailly a dit…

on est sur la meme longueur d'onde !!!!
l'aquatech est vraiment lourd quand tu reste trois heures a l'eau a te prendre des series genre hookipa dans la bouche , mais en revanche il est robuste !!!

bonne continuation !

alain vacheron a dit…

la photographie, la musique même combat. Si tu enregistre une chanson de merde dans le meilleur studio de Londre, ça restera une chanson de merde.
Une bonne image fait avec un jetable restera une bonne image. right time right place

Thierry a dit…

Photo Geek. Excellent. :=)

Kristen Pelou a dit…

Merci pour ces commentaires que je retrouve après 3 semaines d'un périple bien peu houleux aux Caraïbes... Comme je l'ai lu récemment je ne sais plus où : une aventure où tout est écrit, sans surprise, n'est plus une aventure ! Et un boat trip surf sans bateau et sans vague, on frise le 100% freestyle, non ?
Un coup d'oeil sur le blog d'Alain : (http://photographie-alain-vacheron.blogspot.com), il semblerait que du coté de Supertubos ça envoyait sévère le mois dernier.

Kristen Pelou a dit…

Pour ceux qui pensent avoir le top du top coté sequence et résolution, allez jeter un oeil à cet arcticle sur Luminous Landscape à propos des cameras et futurs appareils photos RED en bas de la page en lien ci dessous
http://luminous-landscape.com/reviews/scarlet.shtml