09 octobre 2008

"Nous pourrions envisager par la suite de collaborer ..."

Dromadaires au Maroc, photo Kristen Pelou
C'est des petites phrases comme ça qui font plaisir à lire, le matin.
Un mec m'envoie un mail, bien dans le sens du poil. "J'aime votre travail, belles photos ..."
Il me dit ensuite qu'il veut faire un magazine orienté voyages mais qu'il n'a pas encore d'argent pour les photos. Le deal est simple : si je collabore gratuitement au n°1 en filant quelques photos, "nous pourrions envisager par la suite de collaborer avec vous". C'est la phrase choc, elle me fait penser à un sketche de Coluche quand il lit le journal : "dans les milieu autorisés, on s'autorise à penser ..."
"Nous pourrions envisager" : corrigez moi si je me trompe mais l'usage du conditionnel indique qu'il s'agit d'une possibilité, une hypothèse. Il rajoute ensuite, "envisager", qui rajoute une couche de doute sur cette éventuelle collaboration.
La démarche est classique bien qu'un peu maladroite mais je suis plutôt quelqu'un d'ouvert à la discussion. J'ai donc, comme d'habitude, répondu positivement, à condition que le monsieur me file un coup de main pour monter un trip. Il veut éditer un mag de voyage, ça ne se fait pas sans contact ! Je propose donc un simple échange de bons procédés qui rendrait le deal plus équitable, pourquoi le photographe serait-il le seul à donner. J'ai mis une couche de conditionnel moi aussi dans mon mail, j'attends la réponse !
Je reçois ce type de mail plusieurs fois par an, j'imagine que je ne suis pas le seul.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est ce qu'on appelle des charognards de la crise financière..En tout cas, c'était bien drôle cette lecture!
S.

Kristen Pelou a dit…

Je ne pense pas, non. Comme pas mal de photographe , je reçois des mails de ce genre depuis bien longtemps. Quand tu lances un bizness, tu n'as pas forcément les moyens de tout payer tout de suite mais encore faut il proposer quelques chose de concret au mec à qui tu demandes le service.
Le gars a répondu à mon email, nous discutons, voyons où cela mènera.

tisto a dit…

Ton blog est super instructif, j'adhère totalement, mais je trouve que cet article tombe comme un cheveu sur la soupe, sans conclusion, ni ouverture... Quelle leçon tirer de cette anecdote ??

Kristen Pelou a dit…

Pour la conclusion, je l'attends aussi :
Le mec m'envoi un mail pour des photos gratos
Je reponds oui, si ...
Il réponds pourquoi pas
Je lui fait pars de ce dont j'aurais besoin.
J'attends sa réponse.

Je ne propose pas de règles à suivre, ce que je sais en revanche c'est qu'à mes début, j'ai accépté quelques rares jobs sous payés avec la promesse de jours meilleurs de la part du client. Ces jours meilleurs (c'est à dire mieux payés) ne sont jamais arrivés avec lui, ces travaux m'ont en revanche permis de présenter un travail fini. Ca n'a pas été que négatif.
Par contre ce qui nourrit ce ne sont pas des publications gratuites d'où l'intéret d'avoir un retour concret et direct de la part du client.
Qu'en penses tu ?

A la base, je me suis dit, un mail de plus pour des photos gratos, je me suis dit, c'est un peu gonflé mais

tisto a dit…

Je me sens complètement concerné par ce post, car j'ai reçu ces derniers temps pas mal de propositions assez prometteuses mais sans aucune garantie.

Certaines se sont avérées vraies et d'autres fausses. Donc c'est toujours intéressant de connaitre l'avis d'un photographe sur le sujet.