04 octobre 2013

Devenez célèbres ...

... et riches. C'est facile, y suffit de cliquer.


17 mai 2013

3,6 kg pour 12 000€.




Canon sort un 200-400mms f4 avec multiplicateur x1,4 intégré transformant la bête en 280-560mm (F5,6?) avec le petit liseré rouge autour du fût signe qu'on a généralement affaire à du bon matériel et un stabilisateur permettant de gagner jusqu'à 4 diaph (sur le papier). Présenter comme ça, l'engin vient roder sur les terres des 300 f4 (le 2,8 aussi selon la façon dont on l'utilise), le 400 f2,8 (4,2 kg), le 500 f4 (3,8 kg) ET le 600 f4 (5,3kg). Certes, on perd un diaph pour les 400 et le 600mm mais question poids et mal de dos, ça peut très sérieusement changer la donne. Je remarque en passant sur le site de Canon que les gros 400 et 600mm on perdu pas mal de poids dans le version IS 2 USM par rapport à la version IS 1 USM (presque 1,5kg chacun, va falloir que je change mon vieux 600mm qui doit peser dans les 6kg ...).


Bon, le point qui picote un peu, c'est le prix, env. 12000€, 500€ de plus ou de moins, on ne va pas chipoter. Pour rester terre à terre, nous allons prendre le problème à l'envers. Imaginons que vous ayez 12000 € à mettre dans des objectifs. Si en effet, je veux dire par là, après que des vrais gens non sponsorisés par Canon aient testé l'engin, ce nouveau 200-400mm remplace avantageusement toute la gamme d'objectif présentée ci dessus. Ne serait il pas judicieux de regarder ce nouveau 200-400 d'un peu plus près. Pour un photographe de surf / sports nautiques, ça fait quand même pas mal de kilo et d'encombrement en moins. Quand vous vous retrouvez sur un bateau de presse avec un mec qui trimballe un 70-200, un 300 2,8, et un 500 ou 600mm avec pour chacun sa Pelican case, il ne reste plus beaucoup de place sur le pont du zodiac. Autre exemple peut être plus fréquent, à l'aéroport avec une valise en soute full avec des slips des tish, le petit matos et le caisson étanche, et, en bagage à main, un super tele genre 600mm dans une house, un bon gros sac avec le reste des objectifs et les boitiers, un autre plus petit pour l'ordi, un livre et 2-3 trucs. Selon la compagnie, vous pourriez vous éviter quelques sueurs froides...


Alors, convaincus ? qui casse sa tirelire ? Moi j'ai failli casser la mienne hier soir au retour d'un shoot en tombant en vélo avec 15000€ de matos dans un sac à dos !! A priori (faut que je regarde de plus près) rien de cassé à part un pare soleil tordu, un trépied griffé et une hanche toute bleue.


16 mai 2013

Kitesurf et Snownkite, les plus beaux sites de France


Image de kite aux Glénan en couverture du livre "Kitesurf et Snownkite, les plus beaux sites de France" aux Editions du Chemin des Crêtes.
Allez jeter un oeil et pourquoi investir en suivant le lien.


Photographe kitesurf surf aux Glenan Bretagne Kristen Pelou

14 février 2013

Le prix du Go en 2005...

En rangeant de vieux papiers hier, je suis tombé la dessus.

J'ai acheté en 2005, une carte mémoire de 1Go pour 118€ ...

On a des cartes compact flash 32 Go et des disques durs de 1To aujourd'hui pour ce prix.


achat carte memoire Kristen Pelou Photographe architecture Paris surf

11 février 2013

29 janvier 2013

Les aventures de la semaine dernière

L'esprit du surf est de retour.
Tranquilles (Emile) à 2 sur un beau petit peak. Un troisième surfer se pointe alors que nous venions tous deux de prendre une bonne vague. Nous lui laissons le choix de la vague suivante selon le principe du "on est 3 à l'eau, chacun son tour est tout le monde est content!" et tout le monde est en effet très content. Deux autres personnes viennent ensuite s'ajouter à notre petit groupe sans pour autant gâcher l'ambiance (sans faire chier quoi, ils restaient au bord de toute façon). Tout se passe au mieux une heure de plus et c'est alors que Le Blond arrive, toutes dents dehors, heureux d'être là sous le soleil à surfer des petits rouleaux. Le mec est content et ça se voit. Je sais pas pourquoi cette image me vient mais transformé en clebs, il serait une sorte de chien relou qui tourne en rond en remuant la queue et en aboyant bruyamment. Bref, le mec se pointe ne dit bonjour à personne (c'est pour les cons de dire bonjour y parait de toute façon), rame comme un dingue sur toutes les vagues de l'inside, arrive au peak, contourne tout le monde prend la vague de la série et revient au peak toujours aussi innocemment (heureux d'être lui même sans doute), le sourire ultra-bright aux lèvres (sans la rose). Ca faisait un bon moment que je n'avais pas vu ce genre d'abruti. Mais il parait qu'en dehors de l'eau, le type est suuuuuper syyyyympa. Suuuuuuuuper syyyyympa, limite gééééénial, forcement puisqu'il fait de surf.

Snapshots et compagnie.

Photo 1 : on a mis les boards dans la voiture. Vous avez vu, y'a du round pin, on espérait trouver du bon rouleau, seulement, seules les 6'1" sont sorties des housses. Ce que l'on ne voit pas sur la photo, c'est des combines à cagoule, des gants et des chaussons et le siège arrière chargé d'un 600mm, un caisson étanche, un sac à dos rempli de merdier. Tout cet ensemble (hors combinaisons) n'a pas vu le jour de la semaine.

Photo 2 : on a été à la pointe pour voir des grosses mousses déferler sur des cailloux qui coupent. On voit pas sur la photo mais les rouleaux d'écume font bien 2m au peak. C'était beau !! C'est marrant de toujours vouloir aller au bout de la pointe pour voir, surtout que souvent, on n'en voit pas beaucoup plus depuis le bout de la pointe...

Photo 3 : on a hésité, hésité et hésité encore debout avec nos bottes fourrées sur des cailloux bien agressifs. Ici c'est le gros Daniel qui regarde les rouleaux d'écume bien au chaud dans ses bottes fourrées.

photo 4 : à force d'hésiter, on a laissé passer la session (vous savez, le vent qui tourne, la marée, cette connerie de mer qui monte et qui descend soit disant à cause de la lune et du soleil et tous ces trucs d'astrologues, pourquoi pas des astéroïdes non plus !). Ici c'est le reflet du gros Daniel qui se dit, "merde, on aurait dû aller à l'eau avant".

photo 5 : heureusement, on a vu le soleil se coucher à travers les nuages en faisant des petits traits de lumière. Wouahhh, c'était beau (I was like "wow" you know!). Bref, tout à fait le genre d'instant où tu te sens tout petit devant Dame Nature tellement c'est magnifique. Si après ça, on me dit que dieu, pardon, Dieu n'existe pas, je le croirai pas !!

Conclusion.
Bon ben c'était super hein. On a cruisé, on a vu du pays, des couchés de soleil, on a surfé des vagues. Super quoi.


Post scriptum.
Y'a pas de photos de vagues car j'étais dans l'eau en train de surfer quand elles sont passées. J'ai du retard à rattraper, le mois prochain j'y retourne, je tacherai d'élever le niveau !

Post post scriptum.
photo 6 : ah si, j'ai trouvé une photos de "line up", le premier qui me dit que la marée était pas bonne....

Photographe de surf en Bretagne, photo Kristen Pelou

Photographe de surf en Bretagne, photo Kristen Pelou

Photographe de surf en Bretagne, photo Kristen Pelou

Photographe de surf en Bretagne, photo Kristen Pelou

Photographe de surf en Bretagne, photo Kristen Pelou

Photographe de surf en Bretagne, photo Kristen Pelou