06 janvier 2012

Portfolio photos aquatiques YARDS magazine

Je ne sais pas pourquoi tout le monde a besoin de photos en fin d'année, toujours est-il que je commence à retrouver la surface après plusieurs semaines à fond et quelques jours de vacances.
Je viens de recevoir le pdf d'un portfolio de 10 pages sur des images aquatiques réalisées au Cercle des Nageurs d'Antibes avec le Team Elite entrainé par Franck Esposito en novembre dernier. Alain Bernard n'était pas là mais l'expérience fut néanmoins très intéressante avec une impressionnante quantité de nageuses et nageurs de très haut niveau. J'ai découvert par la même occasion que l'on pouvait se taper 2x7 km par jour à la nage : 2 heures le matin vers 7h, 2 heures le soir en fin d'après midi et rester debout tout le reste de la journée. Moi après l'échauffement de 800m et les premières séries avec les paddles, je pense que je peux filer au lit pour le reste de la journée !

En novembre, il y a eu une belle tempête dans le sud-est. Mon train est passé entre deux journées de coupure de voie. Il y avait un vent de dingue et des bateaux coulés dans les ports du coin. Ca n'a pas empêché mes modèles de nager dans le bassin extérieur plein de feuilles de platane. De toutes façon, ils le font toute l'année même quand l'eau n'est plus chauffée pour cause de chaudière en rade, alors, un peu de vent, c'est pas ça qui va les ralentir. Allez, tout le monde en slip et à la flotte.

A chaque fois, avant un shooting, je me fais toute une série d'images dans la tête, j'essaie ensuite de les réaliser. Et là, en apnée avec un masque et 4-5kg de plomb accrochés à la ceinture, c'est devenu tout à coup moins évident comme vous pouvez sans doute l'imaginer. Dans la pistoche, chaque couloir est divisé en 2, comme une route, les nageurs font les allers-retours là dedans à une cadence d'enfer. Moi je suis assis/allongé au fond ou calé le long des lignes de séparation. Un nageur passe dans un sens, clic clac Kodak, un autre le suit, clic clac Kodak, le premier fait demi tour au bout et revient empêchant la remonté, un autre arrive, je suis déjà super limite, le second fait demi tour et un quatrième arrive, les poumons chauffent bizarrement, il me faut de l'air. Merde j'avais oublié le cinquième gars, idem dans les deux couloirs voisins et moi je suis coincé au fond. Je me suis fait avoir quelques fois avant de comprendre comment tout cela marchait ! Aucune photo valable le premier jour, une poignée le lendemain. J'ai pris mon rythme au cours des entrainements.

Tôt le matin et au couché du soleil, sous l'eau, au mois de novembre, dans la tempête, la lumière n'est pas toujours exceptionnelle, j'avais donc besoin d'optiques ouvertes. J'ai utilisé mon caisson de surf avec différentes optiques : 15mm f2.8, 24-70 f2.8 et 100 f2 je crois. J'ai aussi testé le 50mm, le 17-40 et le 70-200. J'aime bien le rendu dense et très bleu des images même si je ne les avais pas traitées de cette façon et que certaines ont été un peu trop retravaillées dans les ombres les rendant un peu artificielles (un peu type HDR). Cela fait quelques années que je n'ai pas chercher de commandes directes de la presse et je suis très satisfait du résultat, tant du point de vu du rendu que de la rémunération (ça compte car si les photographes travaillent souvent AVEC plaisir cela ne veut pas dire qu'il le font POUR le plaisir). Vous pouvez trouver les images dans le #2 du magazine YARDS dans vos kiosques.

Petite cerise sur le gâteau, comme il y a toujours un surfer où que l'on tombe, j'ai découvert, grâce à Régis, l'autre coach du Team Elite, le spot de la Tour vers le Cap d'Antibes où je me suis adonné aux joies du bodysurf faute de planche disponible. Je suis parait-il tombé sur la session de l'année : une taille presque overhead, la foule des grands jours, une eau marron à 18-19°C (en novembre, c'est bon), des vagues un peu molles étant donné la taille mais l'inside claquait quand même pas trop mal sur les rochers à fleur d'eau. Marrant ! Le lendemain, c'était toujours la tempête, la mer était blanche d'écume mais le spot ne marchait plus du tout. Allez comprendre !..

Le site web du magazine YARDS
photographe underwater photography aquatique watershot natation, swim, pool, athlete, Cercle des Nageurs Antibes surf photographer kristen pelou
photographe underwater photography aquatique watershot natation, swim, pool, athlete, Cercle des Nageurs Antibes, surf photographer kristen pelou
photographe underwater photography aquatique watershot natation, swim, pool, athlete, Cercle des Nageurs Antibes, surf photographer kristen pelou
photographe underwater photography aquatique watershot natation, swim, pool, athlete, Cercle des Nageurs Antibes, surf photographer kristen pelou
photographe underwater photography aquatique watershot natation, swim, pool, athlete, Cercle des Nageurs Antibes, surf photographer kristen pelou

2 commentaires:

imggrapher a dit…

I came to your site while searching for ImageSurf. I use http://www.imagesurf.net for my online photos. You got cool photos though!

KP a dit…

thks !