15 octobre 2009

Pour les voyageurs

Voyage avion planche de surf, sac golf - Watershot Photographe de surf
Certaines compagnies ne veulent plus de planches de surf, la dernière newsletter d'Air France-KLM annonce au contraire que la compagnie ne fera plus payer pour les planches de surf sur les vols pratiquant la franchise au poids : "Dorénavant, le transport d’un équipement de plongée, ski, ski nautique, snowboard, surf ou cyclisme est inclus dans la franchise bagages, dans une limite de 20 kg maximum par équipement". Donc, le poids des houses de planche(s) sera déduit des 20 kg généralement accordés au voyageurs (variable selon la destination), il faut par ailleurs que la house en elle même ne fasse pas plus de 20 kg. On notera la différence de traitement avec les golfeurs dont l'équipement voyage gratuitement (pas déduit de la franchise bagage), sans doute du fait qu'il s'agit d'un public à forte valeur ajoutée (en clair, du bon touriste qui dépense beaucoup d'argent contrairement au surfer qui prend les billets pas chers et loge dans des warungs à 5 $ la nuit).
Est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Les surfers qui avaient l'habitude de voyager avec d'énormes boardbags chargés à craquer en faisant croire qu'ils ne contenaient qu'une planche (Oliv', tu es là ?) verront sans doute les choses différemment du touriste surfer qui trimballe sa planche au cas où il trouverait quelques vagues au Maroc en juillet (merde, c'est moi ça ! Ah non, moi c'était au mois de septembre et y'a trèèèès longtemps en plus, j'étais jeune !).
Je pense que les services commerciaux des compagnies ont fait leurs calculs et qu'ils ne seront pas perdants dans l'histoire car au delà de la franchise bagage, il faudra payer ! Vous pourrez toujours poser le bout de la house qui dépasse du tapis sur votre sac à dos au moment de la pesée, histoire de gagner quelques précieux kg. Les détails sont sur le site de la compagnie : ici.
Pour ma part, j'ai souvent tellement de matos photo à trimballer que je limite au maximum le matériel annexe. Je prends souvent une planche lorsque je sais que personne ne pourra m'en passer une sur place. Je n'ai en revanche jamais payé pour trimballer mon matos photo dont je fais en sorte que le maximum voyage en bagage accompagné (avec moi). C'est de plus en plus dur, je discute parfois longuement, mais jusqu'à présent, un bon sac photo type reportage avec 2 boîtiers + un sac à dos avec ordimini et plein petits trucs dedans (filtres, chargeurs, 1 ou 2 obj + des livres) + parfois la house du 600 mm en bandoulière, c'est toujours passé. L'idéal c'est d'être accompagné d'un rider à qui vous passez un sac pour faciliter le passage de la sécurité. Le matos aquatique voyage en soute avec le tripod.
Si vous avez des (mauvaises) expériences à raconter sur le transport du matos photo en avion, j'en ai déjà entendu quelques unes, notamment sur les destinations aux US, mais je suis toujours preneur. Je vous attends avec impatience...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Je te lis avec toujours autant de plaisir ! Ca me rappelle le gros douanier qui t'avait tenu la grappe une demi heure pour les preuves d'achat de tout ton matos photo !!!
En tout cas très heureux d'apprendre la nouvelle ! Quand je voyage c'est souvent le boardbag 7' trois boards avec combis etc... autour des 18 kgs, un max de sapes en bagage à main 10kg donc très très bonne nouvelle.
A+ dans l'eau !
Dan

Sylvain Guionnet a dit…

je crois aussi que British autorise de nouveau les surfs et windsurf. Ce n'était pas le cas quand je suis revenue d'australie. J'avais du envoyer mon surf avant par une compagnie, spéciale colis. Bref j'ai ensuite appris que mon surf avait voyagé dans un avion British !!!!!

Si le père s'était emmanché là'dans !!!

KP a dit…

Astique tes planches Dan, ça va bombarder, mais dur !