28 janvier 2009

Mais où est passé le photographe ?

Je viens de recevoir un mail de pub en provenance d'une boite de retouche numérique anglaise. Je n'ai pas vu les tarifs mais le boulot présenté dans la galerie photos semble convainquant. Une petite application flash permet de voir les images "Avant/Après" avec le détail des corrections effectuées par le retoucheur.
Certaines retouches sont classiques, grain de peau, contraste, d'autres sont bien plus violentes, comme celles-ci, ci dessous (regardez les en grand sur le site, on se rend mieux compte). En regardant ce travail, on peut se demander où est passé le photographe ? N'est ce pas lui qui est censé "écrire avec la lumière" tout en saisissant l'instant décisif cher à HCB.



L'ambiance avec la fille sur le canapé sous une lumière plutôt merdique devient bien plus attrayante après retouche, sans devenir incroyable, la photo devient exploitable, c'est un minimum. Sur la première photo, on dirait que le gars a éclairé toute la pièce sans se demander ce qu'il voulait prendre en photo, j'imagine que c'est la fille puisque la photo retouchée lui fait la part belle. Quant au coup de la baleine dans les icebergs, ça mérite presque la prison pour le mec qui la osera la vendre sans préciser que c'est un montage. Je ne me leurre pas sur ce point, mais pour faire encore plus fort, ils auraient pu ajouter un ours blanc ou quelques phoques en perdition sur l'iceberg.
Sur les deux exemples présentés, le photographe laisse la part artistique au retoucheur, ce qui n'est pas très flatteur pour la profession : grâce à totoshop, prenez des photos clic clac kodak et passez les à un pro (un vrai celui là !) ... J'espère qu'ils ont droit à des heures gratuites de retouche pour voir leur travail ainsi présenté !

Dans le genre photo retouchée, sans doute vous souvenez vous de la vidéo du making off d'une pub Dove dans laquelle une nana classique se transforme en top model, c'est ici

Deux minutes après ce premier email, j'en ai reçu un second d'une autre boite de retouche photo, mais en Inde cette fois. Après le photographe/plombier polonais/Bulgare/Roumain (...) qui se fait arnaquer par les microstocks pour 0,15€ la photo, le retoucheur indien à 1€ par jour.

2 commentaires:

Bloganono a dit…

Tiens puisque tu parles de retouches plus ou moins bonnes, jettes un oeil là dessus, y a de quoi se marrer ;) :

http://photoshopdisasters.blogspot.com/

KP a dit…

La dernière image GETTY avec les avions est improbable...
J'ajoute le lien à ma petite liste, merci Nono