29 septembre 2006

Matos pour débuter en photo de surf.

photo de surf à Hossegor, le surfer brésilien Jena Da Silva en aérial sur le spot de la Gravière à Hossegor en Aquitaine
On me pose la question plusieurs fois par mois - "Quel matos faut-il pour faire de la photo de surf ?".
Dans cette première partie, nous commencerons par le matos pour shooter depuis la plage, sans doute le plus facile à utiliser. Au temps de l'argentique, l'outil principal était l'objectif, le boîtier servant à enrouler, plus ou moins vite, le film. A l'aire du numérique, le bon objectif est toujours de mise mais il faut également un bon boîtier, ce qui va allègrement saler la note. Aujourd'hui, la plupart des fabricants proposent des packs composés d'un boîtier numérique, d'un zoom grand angle (genre 18-55 mm) et d'un téléobjectif (70-300mm par ex).
le pack EOS 350D
Idéal pour débuter à moindre coût, les packs permettent de se familiariser avec le matos, le rapport qualité prix étant souvent excellent.
Vous souhaitez partir avec du top matos, l'équipement suivant fera parfaitement l'affaire : un Canon EOS 350D (8 Mpixels - env. 600 €) ou le nouveau 400D (10 MPixels - 800€) et un 300 mm f4 IS (1300€) d'une qualité optique nettement superieure à un zoom, la possibilité de shooter à pleine ouverture pour isoler le sujet du fond.... Petit bonus, le 300mm se transforme en 480 mm F4 en raison du facteur de recadrage x1,6 dû au format du capteur (plus petit qu'un film 24x36 mm). Un monopode (Manfrotto - 100€) complétera l'équipement tout en vous évitant de faire des photos floues !. Je ne connais pas assez le matériel Nikon pour vous conseiller mais le D70 (6 MPixels) ou D80 (10M Pixels - 900€) et le 300mm f4 de la marque devrait vous satisfaire pleinement.
Le 600mm f4 IS, le téléobjectif ultime pour la photo de surf
En achetant tout neuf, on arrive en gros à 2000€. Sans doute un peu cher pour Noël mais on est encore loin des tarifs affichés par les gros téléobjectifs 600 mm f4 et boitiers EOS 1Ds que l'on peut voir sur les plages durant les compétitions. Par ailleurs, on peut réduire la note en choisissant d'acheter son matos à l'étranger via internet en Allemagne ou aux Etats Unis . L'autre option consiste à choisir du matériel compatible construit par Sigma par exemple, dont la qualité des objectifs n'est plus à démontrer. Le défaut de ce matériel est peut être la cadence en mode rafale
Photo de surf à Bali, un surfer entrant dans le tube sur la vague de Padang Padang à Bali, Indonésie
(env. 2 à 3 images/s), des boitiers un peu plus perfectionnés comme l'EOS 30D ou "l'ancien" 20D sorti il y a 2 ans vous permettrons d'atteindre les 5im/s, on est pas loin du top là ! Pour restez informés des derniers potins et news du petit monde de la photo numérique, je vous conseille l'excellent blog annimé par Jeff Mac & Photo. Place prochainement au watershot avec les caissons étanches. Bon courage et surtout, bonnes photos !

2 commentaires:

Arno a dit…

Hello,

tout d'abord féliciations pour ton site et pour ce blog qui nous permet d'en savoir un peu plus sur tes activités.

Débutant, mais déjà contaminé par le virus PHOTO, j'aimerai en savoir plus niveau matos et conditions de shoots.

1/ Quels boitiers et objectifs utilises tu pour les shoots de la plage? tu sembles privilégier les focale fixe (lesquelles)?

2/ Utilises tu un monopode ou trépied?

3/ Quel est ton workflow? logiciel de catalogage? quels logiciels de retouche???

Merci pour toutes ces précisions et bonne continuation
A+

Kristen Pelou a dit…

Merci Arno pour ton message. Un autre post est prévu a ce sujet. Il est en fait en cours depuis des mois mais je n'ai pas pris le temps de le finaliser... Bientot, c'est promis.
Kristen